dimanche 28 novembre 2010

Pensée chrétienne: Tu fais de chaque véritable chrétien, un maillon fort et utile à la construction de ton Eglise




Voici une pensée chrétienne que Dieu me met à cœur pour mes amis du Net :



Tu fais de chaque véritable chrétien, un maillon fort et utile à la construction de ton Eglise



« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père » (Jean 14 :12).




Vous pouvez adresser cette prière à Celui qui nous associe à la construction de son Eglise :

« Seigneur Jésus-Christ, c’est un grand privilège que tu m’accordes d’être associer à la réalisation de tes plans de salut pour l’humanité et à la construction de ton Eglise qui est ton Corps. Tu donnes à chaque chrétien la mission d’annoncer ton Evangile autour de lui et au loin. Ton Eglise est missionnaire et ses membres doivent faire preuve d’un engagement missionnaire sérieux pour ne pas manquer certains de tes rendez-vous d’annoncer ton Evangile auprès comme au loin. Tu nous accompagnes dans l’accomplissement de ta mission en nous permettant d’accomplir tes œuvres pour servir à ta gloire. Tu fais de chaque véritable chrétien, un maillon fort et utile à la construction de ton Eglise. Cependant, en toute humilité, chacun de nous doit reconnaître, en tant qu’un instrument à ton service, qu’il doit te rendre toute la gloire de l’œuvre. C’est toi qui prends les choses folles et faibles du monde pour confondre les sages et les forts. C’est pourquoi, après avoir accompli notre devoir, je me dois de pouvoir affirmer que : « je ne suis qu’un serviteur inutile qu’il a plu au Seigneur, le Tout-Puissant, d’associer à l’accomplissement de son œuvre combien merveilleuse ». Il n’en demeure pas moins, qu’avec toi Seigneur Jésus-Christ, il n’y a que des maillons forts de ta Vie que tu unis à toi et les uns avec les autres pour accomplir ton œuvre. Ta promesse, rapportée par l’Evangélise Jean dans son Evangile, reste vraie pour nous encore aujourd’hui lorsque tu as dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père » (Jean 14 :12). Tes œuvres Seigneur, ce ne sont pas seulement des miracles de guérisons ou de délivrance des démons, mais c’est aussi la capacité que tu nous donne de vivre ta vie divine sur la terre en manifestant chaque jour dans ce monde hostile et corrompu le fruit de ton Esprit en nous (Galates 5 :22) et ta vie de sainteté sans laquelle nul ne peut prétendre ni te connaître, ni pouvoir te rencontrer dans ta félicité éternelle. Chacun d’entre nous a une place offerte dans ta grâce d’être ouvrier avec toi pour travailler avec toi dans ton champ et d’accomplir tes œuvres, autant que tu l’as fait toi-même et même plus que toi comme tu nous l’as promis car tu nous dotes de la puissance d’En-Haut et nous permets de vivre ta Vie sur cette terre comme tu l’as vécu et d’en être la manifestation quotidienne pour marquer positivement notre milieu et notre époque. Tu nous donnes la responsabilité en tant que ton Eglise, d’annoncer ton Evangile intégral à notre génération, comme tu l’as fait toi-même, en répondant aux besoins fondamentaux de nos semblables avec amour et compassion (Luc 4 :18-21 ; 19 :10 ; Actes 8 :30 ; 10 :38 ; 16 :6-10 ; 1Corinthiens 2 :2 ; 2Corinthiens 8 :3-5 ; Philippiens 2 :7-9). Face à toutes ces vérités et exemples consignés dans ta Parole nous ne pouvons fermer notre cœur et notre bouche face à la situation sociale et spirituelle des gens autour de nous, dépeignant un monde qui va mal et qui présente des signes apocalyptiques, et croiser indifféremment les bras sans rien faire en leur faveur pour les arracher du danger ; comme si nous ne t’avons pas connu, Seigneur Jésus-Christ, et comme si nous ignorons les œuvres que tu as faites et que nous engages à faire aussi pour nos semblables et même d’en faire de plus grandes. Les gens sont fatigués d’entendre les faux prophètes et des prédicateurs qui prêchent et enseignent ta Parole et qui la renient dans les faits en refusant de vivre selon tes ordonnances et qui refusent de faire une démonstration pratiques de ta vie, de tes valeurs, de tes vertus et de faire voir la différence entre ceux qui te connaissent et te servent d’avec ceux qui ne te connaissent pas et leur donner envie de te découvrir. Ton champ est mûr pour la moisson, et tu nous demandes de travailler en vue du salut de l’humanité. Lorsqu’une église refuse de vivre et d’annoncer ton Evangile de manière intégrale, ses membres ne peuvent que connaître la sécheresse du cœur et plonger cette église dans un réel déclin spirituel même s’ils avaient le plus grand immeuble de lux du monde qui leur sert de lieu de culte en face de la rue la plus importante d’une des villes les plus importantes du monde. Attirés par les œuvres charnelles et plongés dans le matérialisme intégral, ils sont ramenés au même niveau que les non convertis de ce monde rendant pire la condition spirituelle du monde déjà couvert d’épaisse nuages de ténèbres spirituelles malgré l’opulence dans laquelle baignent une partie de ses populations. Ces chrétiens cessent d’être le cœur de Dieu qui bât pour le salut des perdus car incapable de relever les défis missionnaires de leur époque ils se querellent pour des monuments au lieu de se battre pour arracher des chaînes de Satan ceux de leurs semblables qui sont toujours emprisonnés par les forces des ténèbres. Les élites de ces églises sont satisfaits de l’apparence rituel d’un christianisme moulu dans la meule du monde qui les rend incapables de nager au contre-courant des vagues de ce monde ; car paralysés par la recherche effrénée d’un pouvoir politique et économique dans l’église au détriment d’être la manifestation de la puissance divine dans le monde et d’être les dépositaires de la réalité du vrai christianisme tel que révélé à travers ta vie, Seigneur Jésus-Christ, dans les Evangiles. Ils sont incapables de vivre quotidiennement ta vie divine et de promouvoir ces vertus morales et spirituelles au sein de la société. Aussi la présence de leurs églises locales ne manifeste guère la vie de Dieu dans leur milieu, mais malgré leur opulence, elles manifestent très tristement leur pauvreté spirituel et ont fort besoin de tes richesses spirituelles qui sont les véritables valeurs qui correspondent à la vocation d’une qui se réclame de toi ; car elle doit être dépositaire de tes valeurs non dans les archives et dans un credo à réciter mais en les incarnant de manière dynamique chaque jour au sein de leur communauté pour faire resplendir ta lumière au sein des ténèbres. C’est pourquoi, ces églises qui vivent selon le train de ce monde sont plongées dans un profond sommeil spirituel et sont incapables de prêcher le message de la repentance et du changement de vie à leurs propres membres et elle se contentent inviter des non convertis à venir grossir le nombres des inconvertis sans exiger ni des anciens ni des nouveaux venus une véritable conversion qui passe nécessairement par une vraie confession des péchés, une réelle repentance qui est une demande de pardon à Dieu qui a été offensé et un véritable renoncement à la vie de péché qui s’exprime par un engagement à se faire baptiser par immersion, la réception de la vie de Jésus-Christ dans le cœur marqué par le don du Saint-Esprit qui vient faire du cœur du converti sa résidence et qui opère dans la vie du converti une transformation qui fait du converti une nouvelle créature dont la vie est chaque jour plus conforme à Jésus-Christ dont il incarne la vie. Seigneur Jésus-Christ, tu vois les églises qui sont en déclin spirituel et sont plongées dans un profond sommeil. Tu fonds en larmes comme au temps de Jérémie de les voir mépriser ta Paroles et tes commandements (Jérémie 13 :15-17). Ton cœur est brisé de les voir perdre la vision et la motivation missionnaire. Elles sont devenues spirituellement aveugles et ne peuvent plus voir les champs tout autour d’eux et au loin qui blanchissent pour ta moisson, (Jean 4 :35). Elles deviennent indifférentes et sont incapables de voir le monde tel que Dieu le voit et préfèrent gaspiller leurs faibles ressources et énergies à créer et à entretenir des querelles éclésio-polico-judiciaires autour d’anciennes églises déjà établies quand ce ne sont pas des rivalités entre églises ou des questions théologiques qui occupent la majeur partie du temps de leurs membres et de leurs leaders. Au lieu de prendre les armes spirituelles, pour détrôner le Diable et libérer ses captifs qui sont enchaînés dans ses chaînes et qu’il est entrain de trimbaler à l’enfer, eux préfère aider le Diable en prenant les armes humaines aiguisées par les esprits infernaux pour faire obstacle à l’expansion de l’Evangile et du Royaume de Dieu sur la terre. Toi tu parcourais les villes et les villages pour faire du bien, guérir les malades et libérer ceux qui étaient sous l’emprise du Diable. Seigneur, Jésus-Christ, vient réveiller ton église et amène chaque membre à occuper la place qui est la sienne dans ton Corps et à bien jouer son rôle et à accomplir la mission pour laquelle tu l’as sauvé et placé à la place où tu l’as mis. Amène les leaders qui dirigent les églises en ton nom de le faire selon ton cœur et de rechercher les valeurs impérissables au lieu de créer des conflits autours des intérêts égoïstes à satisfaire au détriment de l’avancement de ton œuvre qui doit atteindre les extrémités de la terre. Amène-les à travailler pour que ta Bonne Nouvelle se repende à travers le monde, pour que la foi soit affermis, pour que les croyants expérimentent une véritable communion profonde avec toi, Seigneur Jésus-Christ, et croient et vivent la réalité de ta toute-puissance et de ta toute suffisance, révélées dans ta Parole, la Bible, dans leur vie aujourd’hui parce que tu es vivant, toujours le même et pleinement suffisant. Toi seul, Seigneur Jésus-Christ, a les réponses qu’il faut pour satisfaire les foules lassées de promesses flatteuses des politiciens et des religieux. Toi seul, Seigneur Jésus-Christ, peut satisfaire les aspirations de tous ceux qui sont déçus de voir le mal être commis par ceux qui doivent être de bon modèle et de voir le mensonge et la corruption légaliser au détriment de la vérité et de l’intégrité. Seigneur Jésus-Christ, toi tu répondais au aspirations les plus profonde des gens, c’est pourquoi des foules accourraient à toi pour entendre la proclamation que tu faisais du Royaume des cieux et pour recevoir le pardon des péchés, la guérison, la délivrance et même pour être nourris physiquement après avoir été nourris spirituellement. Seigneur Jésus-Christ, renouvelle mes forces tant physiques que spirituelles, pour que j’accomplisse tes œuvres, les poursuivre et que je permette aux gens de mon époque de te connaître et d’avoir eux aussi les réponses à leurs aspirations profondes. Tu n’as pas changé. Tu restes le même hier, aujourd’hui et éternellement. Tu es vivant, Tout-puissant et pleinement suffisant. Tu as les réponses à mes questions. J’ai aussi fais le même constat que ton serviteur, le Prophète, Esaïe, que : « les adolescents se fatiguent et se lassent, et les jeunes hommes chancellent ; mais ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force… » (Esaïe 40 :30,31). Seigneur Jésus-Christ, toi qui me donnes chaque jour le goût de te servir avec zèle, je sais que tu restes à mes côtés aussi chaque jour comme tu l’as promis (Matthieu 28 :18-20, Marc 16 :15-20 ; Actes 1 :8). Jusqu’à ce jour, tu nous as toujours secouru de manière quelque fois très étonnante à nous surprendre dès fois ; même si je sais qu’il n’y a rien d’étonnant de ta part, Eternel le Tout-Puissant Dieu ! Je sais aussi que dans ta fidélité, ton secours ne s’arrêtera pas à mi-chemin pour nous ; tu ne manqueras pas de faire camper autour de nous tes anges pour nous garder et nous servir ; et, tu continueras à susciter des instruments humains sensible à ta voix pour nous apporter le soutien et les provision nécessaires dont nous avons besoin pour vivre, être en bonne santé et pour continuer à te servir. Oui, tu ne manqueras pas de pourvoir au besoin du développement de l’œuvre que tu nous confies d’accomplir ; toi qui as toujours fais grandir nos petits commencements pour glorifier ton nom dans notre faiblesse. Oui, Seigneur mon Dieu, toi qui es vivant et vrai, je sais que je ne me trompe pas de remettre ma vie et ma destinée entre tes mains en te faisant pleinement confiance. Je béni à jamais ton glorieux nom, de la grâce que tu me fais d’être associé à l’accomplissement de tes desseins aux résultats qui se comptent pour l’éternité et de bénéficier de ton accompagnement pour me permettre d’atteindre des résultats efficients selon tes mesures de valeurs ! Mon Dieu je te loue et je te célébrerai chaque jour de tout mon être et pour l’éternité. Amen ! ».




Ton frère en Christ,

Pasteur Samuel SANOU

http://samlouiseministere.blogspot.com/

video



video



Pour répondre à la pensée voici notre Email : samuelouise@yahoo.fr Voir les autres pensées : Archives sur les pensées chrétiennes ou en ouvrant l'un des liens de nos partenaires: Un tour au Burkina Faso sur partage28.com ; Pensées de la semaine sur cijevangile.net


*********************************************************************
Mme Jeanine CROS, de France a répondu le 7 Décembre 2010:

Dn.12. 3 : Ceux qui auront été intelligent brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude brilleront comme les étoiles à toujours et à perpétuité.
Héb. 1. 7 : Il fait de ses serviteurs une flamme de feu.

Merci Samuel pour la dernière pensée ;
Que tous les véritables serviteurs de l'Eternel brillent comme des flambeaux dans ce monde enténébré ; qu'ils renouvellent leur force parce qu'ils se confient en Lui !
Soyons toujours encouragés par son grand amour ; le Seigneur connaît les siens, et veille sur eux, malgré les difficultés du chemin.
Qu'Il nous garde dans Sa bonté, Sa justice Sa vérité, Sa sainteté, dans ce qui lui est agréable !

C'est avec grande joie que j'ai appris la visite de la délégation française du SEL.
Que le Seigneur vous bénisse, et vous renouvelle.
Bien fraternellement.
Jeanine.

*********************************************************************
Pasteur Jean-Marc, de France, a répondu le 6 Décembre 2010:

" L'union fait la force " dit l'adage. Cette vérité est confortée par les paroles du sage Ecclésiaste au ch 4 v 12 où il dit:

"la corde à trois fils ne se rompt pas facilement."
Lorsqu'un brin subit une tension, elle est partagée avec les deux autres et la corde résiste avec efficacité.
Ainsi en est-il de l'église qui affronte d'autant mieux les agressions externes et les tensions internes que chaque membre est intimement lié à ses frères et soeurs, par le lien de l'amour et de la paix. Ce n'est pas pour rien que l'on retrouve ce leit-motiv dans les épîtres : les uns les autres , ou encore , mutuellement ou encore , ensemble !
C'est ce même principe d'union qui a permis la résurrection du Christ et son retour dans la cité du père ainsi que l'envoi de l'Esprit Saint parmi les croyants.
Que le Seigneur vous garde dans sa paix et vous donne d'être des témoins fidèles.
Qu'Il fortifie votre pasteur que je salue ainsi que son épouse et sa famille.
Bien fraternellement
Jean-Marc

vendredi 12 novembre 2010

Pensée chrétienne: "Tu jugeras plus sévèrement les chrétiens infidèles que lorsque le monde juge les églises qui lui ressemblent"

Voici une pensée chrétienne que Dieu me met à cœur pour mes amis du Net :

Tu jugeras plus sévèrement les chrétiens infidèles que lorsque le monde juge les

églises qui lui ressemblent



« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, n’entreront pas tous dans le royaume des cieux,

mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Luc 7 :21)


Adressez cette prière à Celui devant qui nous devons tous rendre compte de ce que nous aurons fait étant dans notre corps :

Seigneur Jésus-Christ, nul n’échappe à ton jugement car nous devons tous rendre compte devant toi au dernier jour de ce que nous aurons fait en bien ou en mal étant dans notre corps. Tu es amour, vérité, paix et justice. Tu juges de manière équitable et tu ne peux te laisser corrompre par personne. Tu rétribues chacun selon ses œuvres et tu ne peux te tromper pour traiter le mal en bien ni le bien en mal. Tu jugeras plus sévèrement les chrétiens infidèles que lorsque le monde juge les églises qui lui ressemblent. Seigneur Jésus-Christ, c’est toi qui m’as appelé à ton service et tu m’as donné une vision pour accomplir l’œuvre à laquelle tu m’as appelé. Je m’efforce avec ton soutien de me laisser conduire par toi, en écoutant ta voix à travers ton Esprit Saint que tu fais siéger dans mon cœur pour me guider et en obéissant à ta voix après avoir reçu l’éclairage que tu me donnes dans ta Parole, la Bible. T’obéir, c’est réjouir ton cœur car pour toi, l’obéissance à ta Parole vaut mieux que des sacrifices. Te désobéir équivaut à de l’idolâtrie. C’est pourquoi, tu passes avant tout pour moi ; et je veux que rien ne vienne se substituer à toi dans mon cœur. Ce choix que j’ai fais, fait que mes ennemis deviennent nombreux car chacun d’eux veut me contrôler, me mettre sous son joug, me voir défendre son système et lui obéir sans poser des questions même si cela me mettrait en porte-à-faux avec toi, mon Dieu, qui a droit à un tel contrôle sur ma vie. Je préfère mourir que de voir quelqu’un ou quelque chose prendre le contrôle de ma vie en dehors de toi Seigneur Jésus-Christ qui as payé le prix suprême pour me racheter de l’esclavage du péché afin que je t’appartienne en propre. C’est pourquoi, je ne peux devenir l’esclave de personne que de toi, Seigneur Jésus-Christ, que je sers en toute liberté, car tu n’es pas un maître qui est un tyran. Je veux réjouir ton cœur, oh ! Mon Dieu. C’est à toi que nous devons tous rendre des comptes de notre vie et de toutes nos actions en bien comme en mal. Et nul n’échappera à ton jugement. Ce jour, tu feras ton trie et ne te tromperas pas pour prendre le faux à la place du vrai. C’est pourquoi tu adresses cet avertissement à tous ceux qui prétendent te suivre où te servir que : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Luc 7 :21). Tes vrais disciples et tes vrais serviteurs tu les connais et les distingues des faux et tu feras le trie au dernier jour. Ce jour-là, ils se distingueront naturellement, comme le fer répond en la présence de l’aimât alors que le boit où autres éléments ne peuvent répondre à l’invite de l’aimât. Seigneur, ma détermination à te servir et à t’obéir avant tout est mise à dures épreuves. Je dois faire fasse à l’opposition farouche de l’ennemi infernal de ton œuvre. Comme au temps de Néhémie, dans la Bible, cet ennemi suscite de nombreux Sanballat, de nombreux Tobija, et leur donne de nombreux alliés pour les aider à atteindre leurs fins d’empêcher que ton œuvre réussisse dans nos mains et de nous voir la poursuivre avec succès. Mais toi Seigneur Jésus-Christ, tu nous fortifies et tu nous permets de poursuivre l’œuvre contre vent en marrés, malgré l’opposition. Comme Néhémie et sa communauté, tu nous équipes et nous amènes à travailler jour et nuit pour accomplir ta mission ; mais non avec des armes physiques et humaines, mais avec des armes spirituelles défensives et offensives ; car notre ennemi, qui s’est armé jusqu’aux dents, que nous combattons avec l’assurance de le vaincre, n’est pas physique mais spirituel quoiqu’il utilise des être humains pour mener ses manœuvres sur la terre (Néhémie 3 :33-4 :17 ; Ephésiens 6 :10-18). Seigneur notre Dieu, c’est sur toi que nous comptons, toi le Maître de nos vie et de l’œuvre que tu nous confie à accomplir. Tu as déjà vaincu Satan, notre ennemi infernal, par ta mort sur la croix et par ta résurrection et tu partages cette victoire sur lui avec nous ; car c’est dans ton armée que tu nous as enrôlé. Par ta résurrection d’entre les morts, tu as infligé un premier jugement irréversible contre Satan et toute son armée qui ne s’en remettront plus jamais. Dans notre combat avec lui aujourd’hui, nous nous appuyons sur ta victoire déjà acquise et nous disons à Satan qu’il est déjà vaincu, lui et son armée, par toi Jésus-Christ. Et pour ce fait, ils ne peuvent pas nous toucher car nous sommes sous le couvert de ton nom et de ton sang et nous partageons la victoire de ta résurrection Seigneur Jésus-Christ. Tu nous permets de réaliser en toi, que la vie triomphe de la mort ; comme la vérité fini toujours à triompher sur le mensonge quelque que soit le temps que cela peut prendre. Oui, avec toi, Seigneur Jésus-Christ, tu nous permets de réaliser que l’espérance ne se trompe pas et est plus forte que le désespoir ; car lorsque tu te lèves pour accomplir ta justice nul ne peux te résister. Ta justice est plus forte que celle des humains et elle triomphe sur les mensonges que les humains peuvent transformer en vérité et elle triomphe sur la corruption qui rend aveugle et muet certains humains car le mot d’ordre de la corruption est « mange et taies-toi ». Toi, Seigneur Jésus-Christ, personne ne peut te corrompre car tu te suffis à toi-même et en plus, tu es le Juste et l’Intègre au degré de la perfection. Seigneur tu vois tout car rien ne passe inaperçu à ton regard et tu juges avec vérité et justice. C’est pourquoi, je te fais pleinement confiance. Ceux qui ont formé le dessein de me faire du mal, dont certains disent être entrain de couper les racines d’un grand baobab qu’ils disent être décidé à vouloir déraciner (sans cause) pour le faire tomber et effacer son souvenir pour toujours de la face de la terre des vivants, alors qu’ils sont tous venus trouver ce baobab à la place où Dieu l’a fait pousser et le fait grandir, ils oublient que ce « grand baobab » en tombant peut tomber sur certains d’entre eux qui sont entrains de la couper où en tout cas, peut tomber sur, des arbres plus petits qui bénéficiaient de son ombrage et sa destruction mettrait les oiseaux en deuil car privés de leur arbre de référence où ils aimaient se réfugier en toute sureté. Ceux qui sont décider à abattre le baobab en coupant ses racines, oublient également que sans la permission de Dieu, qui a fait pousser là ce baobab qu’Il a aussi aidé à devenir un grand baobab, eux qui veulent aujourd’hui déraciner ce grand baobab pour le faire disparaître ne pourront aucunement arriver à leurs fins. Eux dont certains m’identifient à ce grand baobab, et disent que leur projet est de me déraciner, de me ruiner en détruisant mon ministère, par toutes les stratégies qu’ils utilisent pour « couper mes racines » comme certains d’entre eux l’affirment. Pourtant je ne m’imagine pas être un baobab, encore moins un grand baobab. Je crois que je suis seulement devenu, par la grâce du Tout-Puissant, un olivier verdoyant planté dans la maison de Dieu et qui se confie dans la bonté de Dieu, une vigne que l’Eternel chérie, en prend soin et la garde jalousement (Psaumes 52 :10,11 ; Esaïe 27 :2-5). Même, si j’étais un grand baobab comme certains d’entre eux le disent et qu’ils sont décidés à déraciner et à éliminer à tout prix en fermant leurs yeux et leurs oreilles pour ne pas voir les saignements du baobab et pour ne pas entendre ses cris de douleurs : Pitié, arrêtez !!! Pitié, arrêtez !!! Qu’ils comprennent alors que je suis un baobab planté par l’Eternel Dieu qui en est le propriétaire. C’est pourquoi, Seigneur tu as décidé que plus ils s’attrouperont pour couper injustement les racines de ce baobab, plus le Créateur du baobab fera pousser de nouvelles racines pour soutenir son baobab et lui permettre d’enfoncer encore plus sa racine principale de la foi en son Créateur dans les profondeurs du Rocher inébranlable jusqu’à la nappe d’Eau de Vie qui permettra au baobab humain, créé aussi à l’image de Dieu, de bénéficier de toutes les ressources spirituelles, physiques et matérielles pour continuer à exister sur la terre des vivants et d’être le témoin vivant des prodiges du Dieu vivant et d’annoncer à des générations les hauts et bienfaits de l’Eternel (Psaumes 7 :9-18 ; 21 :12-14 ; 103 :1-6). Pour certains d’entre eux, il faut à tout prix faire disparaître le baobab car il les gêne dans leur conscience par ses rappels et ses interpellation incessant en faveur de ce qui est juste et équitable, bon et agréable et de ce qui tant vers la perfection. Pour eux, il faut que le baobab disparaisse pour leur permettre de faire ce qu’ils veulent en toute liberté et sans se poser aucun problème de conscience comme si la Bible et le Saint-Esprit allaient cesser d’exister sur la terre des vivant et comme si leur conscience allait demeurer morte après l’élimination du baobab gênant. Alors ils veulent à tout prix aboutir à leurs fin de détruire le baobab et à défaut de pouvoir le déraciner en coupant ses racine ils s’attèlent à le couper dans son trop en utilisant tous les outils dont ils disposent à cet effet et en se faisant aider par des plus forts selon le monde et aux conditions de ce monde pour faire disparaître leur baobab gênant. Pourtant, si le baobab les gènes, ils auraient dû tout simplement le contourner dans la construction de leur boulevard de libre circulation sans code de route et selon le train de ce monde eux qui ne veulent pas se laisser interpeller par Dieu ni par les sages éclairés qu’Il ne manque pas de placer dans son Eglise qui dépasse le cadre des frontières d’un pays. Ils oublient que le baobab, même coupé dans son tronc, peut repousser des rejetons, et pourquoi pas repousser par le moyen de ses racines qui s’étendent au loin dans la terre si la providence divine lui permet aussi d’étendre ses horizons par ce moyen à l’exemple du cèdre du Liban dont la Bible loue tant pour ses bienfaits multiples et ses capacités de résister aux intempéries de toutes sortes et sa capacité d’abreuver d’autres arbres à travers ses racine que pour son don inné de se multiplier par le moyen de ses racines. Les cèdres du Liban, tout comme les baobabs en Afrique ont droit à la protection de tous et on n’a pas besoin d’être un écologiste pour le savoir ou le reconnaître. Mais ceux ont forgé des complots montés de toutes pièces qui sont aujourd’hui arrivés à leur maturation et qu’ils sont entrain d’exécuter en coupant et en poussant de toutes leurs forces pour faire tomber le baobab qui les connaît si bien et qui leur a fait tant de bien aussi, sont bien décider de faire tomber leur baobab pour ensuite faire ses funérailles à moins que Celui qui a fait pousser le baobab et qui a aider le baobab à devenir un grand baobab n’intervient dans sa souveraineté pour briser toutes leurs manchettes et mettre à sec où en pannes leurs bulldozers. Seigneur Jésus-Christ, tu connais tout l’arsenal mis en place pour détruire une de tes créatures que tu aimes, que tu as sauvé et que tu as utilisé à ton service pour amener tant de personnes à ta connaissance dont certains de ceux qui ne désirent plus voir aujourd’hui ce ministre de ton Evangile. Seigneur Jésus-Christ, tu les vois le pousser dans la fosse creusée par certains d’entre eux dans les nuits les plus obscures des années et ils cherchent à l’enterrer vivant au jour d’aujourd’hui en plein jour dans cette fosse, sans faire preuve d’aucune gratitude et au vu et su de tous. En plus, ils cherchent à être approuver dans leurs desseins par les humains qu’ils veulent gagner à leur cause en utilisant tous les moyens mêmes des plus douteux, et en cherchant même, s’il étaient possible, à faire interpréter les lois humaines en leurs faveur ou tout simplement à faire condamner leur victime par défaut pour éviter la transparence des faits et une bonne lecture de la loi, et ils pensent ainsi te rendre un service comme si c’était là la mission que tu as confié à ton Eglise. Ils oublient que Dieu voie tout et qu’Il est le Législateur par excellence et c’est de sa Parole, la Bible, que toutes les meilleurs lois du monde qui forment les droits humains auxquels souscrivent toutes les nations du monde, prennent leurs sources ; et ce Législateur par excellence ne peut accepter que sa Parole et ses décrets divins donnés pour régir les relations humaines et sociales ne soient piétinés par ceux qui prétendent en être les dépositaires, les gardiens et les défenseurs car nul n’est au dessus de tes décrets qui sont immuables et tout être humain doit te rendre compte un jour, même celui qui prétend être le plus fort dans ce monde parce que tu lui a donné le privilège de bénéficier d’une parcelle de ton pouvoir que tu lui a provisoirement délégué. Eux ils oublient aussi qu’à force de pousser leur victime pour le faire tomber dans leur abîme, en fermant leurs oreilles à ses supplications de le laisser vivre, ils risquent fort de tomber eux-mêmes avec leur victime dans cette fosse qu’ils ont creusé de leurs propres mains et mieux, l’Eternel le Juste Juge et le Tout-Puissant, peut dans sa providence, après avoir entendu les cris de détresse de leur victime, qui est son bien-aimé, aura décidé de venir à son secours pour le délivrer de leurs mains et le faire échapper de leur filet et les laisser, eux, être engloutis dans leur propre abîme (Psaumes 9 :16,17 ; 69 :1-16 ; 103 :4 ; 124 :1-8). Seigneur Jésus-Christ, tu veux nous voir vivre ta vie d’amour, de pardon et de paix. Te servir c’est vivre ta vie et te communiquer à ceux qui sont autour de nous. Le christianisme ne se vomis sur la chaire d’églises où des salles de formations bibliques où théologiques, le christianisme se vie au quotidien dans les réalités pratiques de tous les jours pour être convainquant car il n’est pas théorique il est dynamique. La véritable foi chrétienne fait du chrétien et du leader chrétien des modèles pour ceux qui sont autour d’eux et devant le monde qui les observe vivre ce qu’ils disent croire et qu’ils prêchent et enseignent. Être chrétien, c’est être ton disciple, Seigneur Jésus-Christ. Ton disciple incarne ton Evangile et respire les valeurs de ta vie pour transpirer les vertus de ton Royaume et répandre ainsi ton parfum et la bonne odeur de ta connaissance dans ce monde. Tous ceux qui se disent chrétiens mais incarnent plus la nature du Diable que tes vertus et qui répandent les vices de l’enfer au lieu de répandre l’oxygène de ton Royaume céleste sur la terre, tu les jugeras très sévèrement d’avoir dénaturé ton Evangile en refusant de la vivre de manière intégrale pour te faire connaître véritablement au monde. Déjà le Psalmiste réclamait ton jugement pour ces faux fidèles lorsqu’il dit : « Ô Dieu, ne reste pas dans le silence ! Ne te tais pas, et ne te repose pas, Ô Dieu ! Car voici, tes ennemis s’agitent, ceux qui te haïssent lèvent la tête. Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, et ils délibèrent contre ceux que tu protèges… Car ils disent : Emparons-nous des demeures de Dieu ! Mon Dieu ! Rends-les semblables au tourbillon, au chaume qu’emporte le vent… Couvre leur face d’ignominie, afin qu’ils cherchent ton nom, ô Eternel ! … Qu’ils sachent que toi seul, dont le nom est l’Eternel, tu es le Très-Haut sur toute la terre ! » (Psaumes 83 :1-4, 13, 14, 17,19). Seigneur, tu es certes le Dieu d’amour et de grâce, mais quand tu te lèves pour juger ton peuple rebelle et corrompu, ton jugement est sévère et sans appel à moins que tu ne constate à temps ici dans ce monde une repentance sincère de la part de ceux qui se sont rendus coupables devant toi et qui ont déshonoré ton saint nom. Quand tu juges, tu t’élèves dans ta splendeur et dans ta majesté, tu fermes la bouche des moqueurs, tu abaisses les hautains et tu inclines leur grandeur (Psaumes 50 :16-23 ; Esaïe 2 :10,11). Tu rappelles à tous que tu es le seul qui est digne de confiance et que l’être humain n’est qu’un souffle et la valeur de ses trésors est nulle à tes yeux (Esaïe 2 :22). Un jour l’homme doit tout quitter et se retrouver face à face avec toi pour le grand et dernier jugement. Ce jour-là, plusieurs comprendront à leurs dépends la valeur de tes préceptes qu’ils auront piétiné étant dans leur corps sur la terre. Quand ils seront devant toi, pour que tu les juges, ils seront là sans conseil ; car aucun avocat humain ne sera là pour plaider leur cause et toi, le seul avocat du vrai chrétien devant le Père, te transformera pour eux non en avocat, mais en juge pour juger et donner à chacun le salaire que paient ses œuvres. A ton jugement qui sera public, personne ne pourra avoir accès à des couloirs de raccourcis pour vouloir tenter de te corrompre, toi incorruptible. Tu es le créateur de toutes choses et tout t’appartient et tu ne peux manquer de rien ni avoir envie de ces choses périssables car tu es la perfection. D’ailleurs, personne ne pourras apporter avec lui dans l’au-delà ces choses qui n’ont aucune valeur là-bas : aucun lingot d’or, aucun diamant, aucune mallette pleine de billets de banque. Aucune place à la spéculation ou à la corruption. C’est l’heure de la vérité devant toi qui est la Vérité, le Tout-Suffisant, l’Incorruptible, le Tout-Puissant, devant toi qui est la Lumière et en qui il n’y aucune ombre de variation. Tu es l’intégrité parfaite, le Juste Juge pour rendre la vraie justice et remettre dans leurs droits tous ceux qui auront été brimés où subis des erreurs de justice sur cette terre des hommes où la corruption prend le plus souvent le déçu sur l’intégrité à cause du Diable qui est le père du mensonge et dont le royaume des ténèbres domine dans ce monde (Psaumes 52 :1-10). Au jour de ton jugement, Seigneur Jésus-Christ, ceux qui auront choisi de vivre dans l’intégrité sur cette terre en marchant dans tes pas, qui ont gardé tes instructions, qui se sont écartés de toute injustice et qui t’on cherché de tout leur cœur, pour eux se lèvera ton soleil de justice, tu les élèveras, tu les consoleras, ils seront heureux avec toi pour l’éternité car tu as promulgués tes décrets pour qu’on les respecte avec soin et tu récompense ceux qui marchent dans tes voies (Psaumes 119 :1-4). Merci Seigneur pour ce jour béni de grandes consolations qui sera pour d’autres un jour de grandes lamentations. Je béni à jamais ton glorieux nom. Amen ! ».



Ton frère en Christ,

Pasteur Samuel SANOU

http://samlouiseministere.blogspot.com/


Pour répondre à la pensée voici notre Email : samuelouise@yahoo.fr Voir les autres pensées : Archives sur les pensées chrétiennes ou en ouvrant l'un des liens de nos partenaires: Un tour au Burkina Faso sur partage28.com ; Pensées de la semaine sur cijevangile.net


************************************************************************
Daniel HIBON, de France, a répondu le 24 Novembre 2010:

Bonjour Samuel,
Merci pour vos messages sanctifiants...


************************************************************************
Mme Jeanine CROS, de France, a répondu le 18 Novembre 2010:

Merci Samuel,

Pour les bonnes nouvelles réjouissantes de ton petit frère : Que le Seigneur continue à le restaurer ! ...

Merci pour la prière, qui glorifie le Seigneur.

Neh. 13. 2 : Dieu changera la malédiction en bénédiction.

Le livre de Job, nous parle de l'accusateur, qui face à l'intégrité de Job, sa droiture, son éloignement du mal, demande l'épreuve, et la souffrance ...

Comme tu le dis, nous comparaîtrons tous devant le Seigneur, et c'est devant lui que nous nous tenons,dès maintenant..

C'est lui qui aura la victoire, comme il a vaincu l'ennemi de nos âmes.

Qu'Il garde tous ceux qui le servent avec fidélité, et continue à les encourager dans leur foi.

Qu'Il ouvre toujours plus nos yeux sur Sa plendeur glorieuse ! .

Jean : Je connais mes brebis, et elles me connaissent... elles entendent ma voix, et me suivent... nul ne les ravira de ma main ! . ( Quelle merveilleuse promesse ! ) .


Que le Dieu de la promesse vous fortifie ! .

Fraternelle affection.

Jeanine.