lundi 30 novembre 2009

Pensée chrétienne: "Tu as les réponses à nos interrogations; tes promesses nous rassurent"


video


video

Voici une pensée chrétienne que Dieu me met à cœur pour mes amis du Net :

« Tu as les réponses à nos interrogations ; tes promesses nous rassurent »


video

« Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi » (Jean 14 :1)

Faites vôtre cette prière :

« Seigneur Jésus-Christ, toi qui as vécu la condition humaine et souffert des mains des impies, alors que tu étais sans péché, tu peux comprendre celui ou celle qui souffre, qui se pose des questions, qui est incompris, qui est rejeté. Tu as les réponses à nos interrogations ; tes promesses nous rassurent. Tu es l’espoir des gens désespérés, tu réconfortes ceux qui sont abattus et désemparés. Lorsque tu as dit : « Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi » (Jean 14 :1), par cette déclaration tu rassures chacun de nous quelque soit la situation dans laquelle nous nous trouvons. C’est aussi toi qui as dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigué et chargé et je vous donnerai du repos ». Ton repos, Seigneur Jésus-Christ, c’est vrai que nous en aurons le comble dans le paradis céleste que tu es allé nous préparer, mais déjà sur cette terre, tu as promis de ne pas nous délaisser. Toi à qui tout pouvoir a été donné dans le ciel et sur la terre, tu as promis d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Ta présence à mes côtés est un réel réconfort et apporte une délivrance de toutes mes craintes et incertitudes. Toi, le Fils éternel de Dieu, à mes côtés, en plus d’être dans mon cœur par ton Saint-Esprit, c’est le véritable comble du bonheur qui me libère de tous mes maux. Mais ta présence en moi, est aussi un défis pour moi. Car le Saint-Esprit ne peut habiter dans une maison sale. Après ton action initiale du pardon de mes péchés et du don du Saint-Esprit, tu attends de me voir te permettre de vivre en moi pleinement ta vie de sainteté dans ma vie qui doit être chaque jour sanctifiée pour toi, c’est-à-dire mis à part pour servir à ta gloire. Et cela, c’est un véritable défis dans notre monde ou tes vertus de sainteté sont denrées rares dans un monde si corrompu. Seigneur Jésus-Christ, lorsque tu viens habiter en nous et nous combler de la plénitude de ton Saint-Esprit, l’abondance de ta vie en nous met aussi dans nos cœurs l’idéal d’une vie pure et nous commençons à te chercher de tout notre cœur et à serrer ta Parole dans nos cœurs afin qu’elle influence positivement nos actions de chaque jour pour ne pas errer loin de tes commandements (Psaumes 119 :9-12). Nous réalisons que nous devons rendre compte à toi un jour de toutes les actes et comportements que nous aurons fait étant dans ce monde. C’est pourquoi, nous nous empressons de vivre de manière à te plaire en vivant ta vie, celle qu tu as semée en nous et à lui permettre de porter d’abondant fruits à ta ressemblance et pour ta gloire. Tout comme ta vie nous influence positivement et produit en nous tes vertus, de même nous savons que le pouvoir de l’influence personnelle que nous avons sur notre entourage sera positif parce que c’est ta vie qui abonde en nous. C’est pour cela que ta Parole nous invite à être un modèle en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté (1Timothée 4 :12). Seigneur Jésus-Christ, lorsque tu nous comble de ta sainte présence, tu nous invite aussi à y attaché du prix. C’est pourquoi, la valeur du sérieux doit caractériser tous ceux qui se réclament de toi et de surcroît, tous ceux qui dirigent les autres en ton nom et leurs proclament ta Parole. Car, comment pouvons-nous être si loin de toi et vouloir agir en ton nom, diriger en ton nom, prêcher et enseigner tes commandements aux autres si nous ne sommes pas nous-même gagnés à ta cause, transformés à ton image et vivant selon ton idéal (Tite 2 :6,7). Dans ton domaine, c’est la force morale, caractérisée par la maturité spirituelle, qui est supérieur à la force physique. Quand nous t’avons connu et que nous avons été rempli de ta présence en étant imprégnés de a Parole et remplis de ton Esprit, nous sommes à mesure de vaincre le malin. Tu nous as doté d’une capacité qui nous permet de ne pas être dominés par une vie de péché (1Jean 2 :12-14). Oui, quand tu nous habites, ce n’est plus la locomotive de la convoitise de la chair, la locomotive de la convoitise des yeux ou la locomotive de l’orgueil de la vie qui nous tire, mais c’est ton Saint-Esprit qui nous transporte dans ta présence céleste et nous habille de saints vêtements, tes vertus célestes, pour ensuite nous envoyer comme tes ambassadeurs sur cette terre et dans ce monde avec la mission de l’influencer par tes valeurs célestes (1Jean 2 :15-17). Parce que nous sommes en mission pour toi dans ce monde, alors tu nous donne le message à transmettre et ce message répond aux questions fondamentaux que l’homme puisse se poser à chacune des époques de l’existence humaine. De plus, même pour les situations pour lesquelles nous-mêmes semblons ne pas avoir les réponses, tes promesses nous aide à nous référer à toi, entrer dans tes secrets et recevoir ta direction, la révélation, ton secours. Béni soit ton merveilleux et glorieux nom, Seigneur Jésus-Christ, le Fils éternel de Dieu, mon Sauveur, mon Libérateur et mon Conducteur. Amen ! ».


Ton ami et frère en Christ,

video


Pour répondre à la pensée voici notre Email : samuelouise@yahoo.fr Voir les autres pensées : Archives sur les pensées chrétiennes ou en ouvrant l'un des liens de nos partenaires: Un tour au Burkina Faso sur partage28.com ; Pensées de la semaine sur cijevangile.net

*******************************************************************

Mme Jeanine CROS, de France, a répondu le 2 Décembre 2009:

Merci Samuel pour cette prière,

Que le Seigneur continue ses encouragements... Lui qui ne faillit jamais à sa Parole ! .

Ses promesses restent vrais, et son souhait est bien la maturité de ses bien-aimés ; Qu'Il nous aide à grandir, malgré les difficultés du chemin, sachant que lorsque nos forces s'affaiblissent, Il nous restaure et nous rassure.

Que nos sacrifices de louanges, soit à sa gloire ( Ps 50) .

Nul ne nous ravira de sa main puissante, et rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu en Jésus-Christ ; c'est là notre assurance ! .

Bien fraternellement.
Jeanine.


*******************************************************************

Pasteur Jean-Marc AUSSET, de France, a répondu le 1er Décembre 2009:

Mon cher Samuel,


je suis réjoui de lire, de voir et d'entendre les belles et bonnes choses que le Seigneur suscite parmi vous. Il est vraiment celui qui est à notre écoute et qui répond au delà de nos espérances. Il est le souverain et le tout-puissant , le maître de l'histoire mais aussi notre bon berger qui prend soin de nous. Il est aussi la lumière sur notre sentier qui guide chacun de nos pas et nous prévient du danger. Nous pouvons donc nous appuyer sur Lui avec assurance , convaincus qu'Il ne nous abandonnera jamais.
N'oublions jamais que notre oeuvre est pour le Roi et qu'elle a des incidences jusque dans l'éternité . Forts de cela, avançons sans crainte du lendemain sachant qu'il est entre les mains du meilleur des maîtres.
Ne nous décourageons pas , Il marche à nos côtés .
Que le Seigneur vous dirige et vous fortifie.
Bien fraternellement
Ton frère.
Jean-Marc

************************************************************************
Biker Booker, de la Belgique, a répondu le 1er Décembre 2009:


Merci, frère pour tes pensées qui continuent à m'encourager chaque fois.
Que Dieu bénisse tes chemins.
Biker Booker

lundi 23 novembre 2009

Pensée chrétienne: "Tu remédies à notre dépouillement et tu nous combles de ton bonheur"

Voici une pensée chrétienne que Dieu me met à cœur pour mes amis du Net :



« Tu remédies à notre dépouillement et tu nous combles de ton bonheur ! »


« Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera » (Jean 12 :25,26).




Vous pouvez adresser cette prière à Celui qui est la source de toutes consolations :

Seigneur Jésus-Christ, qu’elle consolation nous avons de vivre avec toi et d’expérimenter non seulement tes souffrances, mais aussi ta consolation. Pour nous, tu as accepté d’être dépouillé de ta gloire céleste pour venir dans ce monde, prendre la condition humaine. Et là, tu as subi tous les mauvais traitements des hommes et des femmes que tu as tant aimé. Tu as accepté livrer ta vie pour nous sauver. Ceux que tu as sauvé et pardonné de leurs péchés, tu nous as aussi dépouillé de notre vieille nature pour nous vêtir d’une nouvelle nature dans laquelle tu habites et que tu façonnes chaque jour à ton image, par ta Parole et par ton Esprit. Tu remédies à notre dépouillement et tu nous combles de ton bonheur ! En nous habitant, Seigneur Jésus-Christ, tu y viens dans toute ta plénitude. Et ta plénitude est pour nous source d’une réelle consolation que rien ne peut égaler. Avec toi dans nos vies, on peut tout nous prendre et nous dépouiller de tout ce que l’homme peut avoir donné, mais on ne peut enlever de nos vies la plénitude de ta glorieuse présence dans nos cœurs. Tu brilles plus que du diamant dans nos vies. On peut nous dépouiller de tout ce que le monde peut nous apporter, mais on ne peut nous dépouiller des bénédictions éternelles liées à ta présence dans nos vies. C’est pourquoi, ta présence en nous qui fait jaillir ta vie de lumière et de bonheur dans nos vies, continue d’attirer les gens vers ta présence. Et là où tu es présent, là abonde la joie que tu apportes et là se trouve le parfait bonheur qui n’est nullement lié à une possession de matériel, car ce bonheur prend sa source dans la citée céleste. Seul ceux qui ont expérimenté la valeur du bonheur que tu apportes, bonheur que le monde matérialiste ne peut donner, seules ces personnes peuvent comprendre tes propos lorsque tu as dit : « Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera » (Jean 12 :25,26). Après avoir goûter à ton bonheur, nous sommes prêt à perdre même notre propre vie pour demeurer dans ta présence glorieuse et respirer l’oxygène de ton Royaume céleste tout en continuant à vivre dans ce monde, même dans un dénuement apparent. Là où tu es présent, tu donnes une valeur éternelle. Là où tu es absent parce que le matérialisme a pris ta place, là est la misère dans une abondance apparente. C’est pourquoi des cœurs remplis de ta présence peuvent éclater de joie et de bonheur pour te louer avec vie même sous un arbre parce que tu es présent là. C’est aussi pourquoi, lorsque tu es absent des cœurs, c’est la tristesse qui se lie sur tous les visages parce là la mort spirituelle a fixé son domicile, même si c’est dans un bâtiment de lux et équiper de matériels de lux qui permet de mettre les adorateurs dans du confort. Le vrai bonheur ne dépend pas de la possession matérielle, il dépend de ta présence dans les cœurs. Dépouillé de tout matériel, mais toi y demeurant dans toute ta plénitude fait toute la différence. Seigneur Jésus-Christ, ta fidélité se manifeste pour nous chaque jour et ta présence comble à notre dépouillement et nous fait vivre dans ton bonheur qui est véritable car il prend sa source dans ta demeure éternelle et non dans les résidences éphémères de ce monde. C’est pourquoi, plus nous serons dépouillé plus nous faisons de la place à toi de nous remplir de ta glorieuse présence. Et quand tu nous combles ainsi, tu voudrais que nous ne manquions pas les occasions de faire bénéficier les autres autour de nous de tes merveilleux délices qui coulent dans nos vies et débordent sur eux. Ton principe pour chacun de ceux qui te connaissent, est de recevoir pour donner. Ce principe est certes contraire à toute logique humaine, car l’homme insatiable ne veut que recevoir et garder sans être jamais comblé ni heureux. Or avec toi, plus nous partageons avec les autres du bonheur dont tu nous combles, plus tu nous combles à nouveau et plus nous sommes heureux. C’est pourquoi ta Parole déclare qu’il y’a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Seigneur Jésus-Christ, avec toi, nous ne donnons pas à regret. Car en donnant, nous ne faisons que faire plus de place pour permettre à ta présence glorieuse, qui est source de bonheur ineffable, de continuer à nous remplir des délices merveilleux de ton Royaume céleste où tu nous transportes en esprit en la présence de ton Papa céleste. Là, notre Père céleste nous honore en nous permettant de nous régaler à sa table en ta compagnie en attendant de venir y demeure dans nos corps glorifié au dernier jour de l’éternité. Seigneur Jésus-Christ, libère mon cœur de toute présence encombrante qui ne reflète pas ton divin fruit semé en moi par ton Esprit Saint et comble moi de la plénitude de ta présence qui apporte le véritable bonheur et me console et panse toutes mes blessures et me guérit parfaitement. Seigneur Jésus-Christ, avec toi, je ne serai jamais vide et sèche car ta présence restaure mon âme et me fait vivre dans ta joie, dans ton abondance et dans l’allégresse de ton Royaume céleste tout en ayant les pieds sur terre. C’est pour garder en bon état mon cœur pour toi, pour te permettre de continuer à me remplir de ta plénitude, que je veux rester en contact permanent avec toi. Vivre dans ton intimité, c’est vivre et partager ton bonheur. C’est vers toi que je tends mes mains vides et dépouillées. Tu es riche de richesses véritables pour les combler et me donner de connaître ta joie et ton bonheur. Je béni éternellement ton nom, toi Seigneur Jésus-Christ la source du parfait bonheur. Amen !

Ton ami et frère en Christ,
Pasteur Samuel SANOU



Pour répondre à la pensée voici notre Email : samuelouise@yahoo.fr Voir les autres pensées : Archives sur les pensées chrétiennes ou en ouvrant l'un des liens de nos partenaires: Un tour au Burkina Faso sur partage28.com ; Pensées de la semaine sur cijevangile.net

****************************************************************

Deux commentaires sur la pensée : En zone de turbulences, par Samuel Sanou éditée sur partage28.com :

J'adhère complètement à ton article. Le passage qui me vient en tête pour m'encourager face aux épreuves et aux "zones de turbulences" est l'épitre de jacques:1.2 Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,
1.3 sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience.
1.4 Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.
1.5 Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.
1.6 Mais qu'il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre.Accepter les épreuves avec patience, en sachant que Dieu les permet pour parfaire notre foi! Bonne journée dans la grâce de notre Seigneur! élia (Commentaire de Elia, édité le 24/11/09)

Commentaire n°1 posté par elia aujourd'hui à 10h31
Belle exhortation. En effet Dieu sera toujours là pour nous si nous lui remettons tout à lui et en croyant qu'il nous sortira toujours d'un tel ou tel problème alors il agira. La foi ce n'est pas de nier les faits (problèmes, épreuves, crise...) mais c'est de croire déjà que Dieu nous sortira et nous rendra vainqueurs des rpoblèmes ou épreuves. Mettons toujours notre confiance en lui quoiqu'il arrive (comme le prophète Habakuk) et il agira toujours en notre faveur.Que Dieu vous bénisse et que le saint esprit vous éclaire autant sur sa parole. (Commentaire de Sen/antofgod, édité le 24/11/09)

Commentaire n°2 posté par servantofgod avant-hier à 20h58

*****************************************************************

Mme Jeanine CROS, de France, a répondu le 24/11/09:


Merci Samuel,

Prions en effet les uns pour les autres, afin que nous soyons de plus en plus imprégnés de l'amour du Seigneur ! Qui nous séparera de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ ? ; sera-ce la tribulation ou l'angoisse... ou toute autre chose...? Non rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu, et des bons soins qu'Il accorde à l'âme de ses bien-aimés ! Que le Seigneur vous garde dans Sa joie et Sa paix !

Affectueuses pensées en Lui.

Jeanine.

lundi 16 novembre 2009

Pensée chrétienne: "Avec toi, notre lumière brille avec éclat dans ce monde"





Voici une pensée chrétienne que Dieu me met à cœur pour mes amis du Net :





« Avec toi, notre lumière brille avec éclat dans ce monde »



« Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. » (Matthieu 5 :14-15).




Vous pouvez adresser cette prière à Celui-là qui est la véritable lumière :


Seigneur Jésus-Christ, tu es la lumière qui apporte la Vie. Avec toi, notre lumière brille avec éclat dans ce monde. Là où ta lumière est présente, elle ne peut être cachée. Là où règnent les ténèbre, c’est que là la lumière est absente. Là où le Diable règne et manifeste ses œuvres des ténèbres, là ta lumière de vie est absente parce que mis sous le boisseau. Oui, là où le mal règne c’est que là Dieu est absent des cœurs des hommes et des femmes qui y sont. Autrement l’obscurité ne peut cohabiter avec la lumière et là où ta lumière fait éruption les ténèbres du Diable disparaisse aussitôt. Si les œuvres du Diable y demeurent toujours, c’est que tu n’es plus là et les gens vivent seulement dans le mirage d’une réalité qui n’existe plus. Ce sont ces vérités que tu veux nous faire comprendre lorsque tu as dit : « Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. » (Matthieu 5 :14-15). Seigneur Jésus-Christ, par cette image, tu veux nous faire comprendre que, nous n’avons même pas besoin de faire gros efforts pour chasser l’obscurité spirituelle qui règne sur notre monde. Parce que les ténèbres fuient d’elles-mêmes lorsque la lumière paraît, est automatique puisque c’est l’absence de la lumière qui autorise aux ténèbres de marquer leur présence. Si la lumière est là les ténèbres n’ont plus leur raison d’être. Tu nous demandes tout simplement de vivre ta lumière de Vie dans notre milieu et du coup, l’obscurité de mort qui règne disparaîtra. C’est aussi pourquoi tu à dit : « … Je suis la lumière monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de vie » (Jean 8 :12). Oh, Seigneur Jésus-Christ, aide-moi à ne pas te voiler dans ma vie comme si tu étais absent de ma vie. Aide-moi à briller avec éclat de ta glorieuse lumière qui est porteuse de vie. Ta présence dans une vie ne peut se cacher car cette vie va étinceler de la gloire et des fruits de ton Esprit qui l’accompagnent. Oui, comme dans le buisson ardent au désert, où Moïse, dans la Bible, à vu ta présence glorieuse qui a définitivement changer sa vie et l’amener à porter ta lumière en Egypte et faire à faire voir tes œuvres au Pharaon d’Egypte, Seigneur, tous ceux et celles qui ont été au contact avec ta vie glorieuse de lumière sont aussi transformer en ton image pour être des porteurs de tes œuvres de lumière dans ce monde et repousser l’obscurité spirituelle de nos villes et de nos campagnes et de tous les sphères de la société. C’est aussi cette réalité concernant ta lumière qui doit briller naturellement en nous, avec éclat, pour éclaire notre milieu, que l’apôtre Paul a voulu nous faire comprendre lorsqu’il a déclaré : « Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. » (2Corinthiens 3 :12). C’est vrai, Seigneur Jésus-Christ, que tous ceux qui t’on vraiment connu ne peuvent demeurer les mêmes. Ta Parole qui a brillé dans leur cœur et ta vie glorieuse qui a fait de leur cœur ton Temple, le siège de ton Saint-Esprit, opèrent en ces véritables chrétiens, tes vrais disciples, une vrai transformation ; en sorte que pour eux, ils peuvent affirmer sans se tromper que : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2Corinthiens 5 :17). Là où ton Evangile et ton Esprit transforment la vie des hommes et des femmes, ta lumière de vie y brille avec éclat et se répand même au loin comme une ville située sur une montagne est bien aperçue et visible pour tous, même de loin. C’est ainsi, Seigneur Jésus-Christ, que ta lumière porteuse de vie à briller à travers la vie des chrétiens de Thassalonique pour éclairer toute leur région et l’apôtre Paul qui leur a apporté ton Evangile libérateur est heureux de faire plus tard le reportage suivant les concernant : « Notre Evangile ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine persuasion… en sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine et de l’Achaïe. Non seulement, en effet, la parole du Seigneur a retenti de chez vous dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaître en tout lieu, de telle manière que nous n’avons pas besoin d’en parler. Car on raconte, à votre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vrai, et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir. » (1Thessaloniciens 1 :5,7-10). Seigneur Jésus-Christ, c’est le même effet que ton Evangile produit dans la vie de chacun de tes véritables disciples et dans chacune de tes véritables églises car l’arbre se reconnaît à son fruit. Le Diable est incapable de produire de bons fruits, mais toi Seigneur Jésus-Christ, tu produits de bons dans la vie de chaque véritable chrétien que tu habites et dans le cœur duquel tu fais briller ta lumière. Seigneur Jésus-Christ, tu veux que ta lumière en nous ne basse pas en éclat comme si ta vie qui l’alimente était vacillante. Seigneur, pardonne-nous de n’avoir pas laissé ta lumière de Vie briller suffisamment en nous pour rendre témoignage de la puissance de transformation que produit ton Evangile de Vie et de gloire dans la vie de ceux qui te connaissent et de sa capacité à dissiper les ténèbres autour de nous, de guider et conduire les gens à ta lumière qui apporte la vie éternelle. Pardonne-nous Seigneur Jésus-Christ, parce que très peut de ta lumière jaillit de l’intérieur de ton Eglise ; tellement nos lampes sont noircies, nos flammes vacillantes et l’éveille de notre conscience pour la vérité, la justice, l’amour, le pardon et tous tes autres vertus est presque mort. Nous ne sommes plus cette lampe qui ressemble à une ville située sur une montagne et qui ne peut se cacher. Nous savons que cela te fait bien honte ; puisque nous-même avons honte de voir la présence des œuvres des ténèbres de mort qui viennent avec force et tentent à envahir et à éclipser ta glorieuse lumière de vie dans ton Eglise et l’empêcher d’être la lumière du monde. Merci pour ton pardon. Dès à présent brille en moi et brille dans ton Eglise avec éclat. Brille encore plus. Brille toujours plus fort pour faire retentir jusqu’aux extrémités de la terre le témoignage de la lumière de ton Evangile libérateur. Beni soit à jamais ton glorieux nom. Amen !

Ton ami et frère en Christ,
Pasteur Samuel SANOU
http://repereactions.over-blog.com/


Pour répondre à la pensée voici notre Email : samuelouise@yahoo.fr Voir les autres pensées : Archives sur les pensées chrétiennes ou en ouvrant l'un des liens de nos partenaires: Un tour au Burkina Faso sur partage28.com ; Pensées de la semaine sur cijevangile.net

******************************************************************

Maman Suzanne MAIRET, de France, a répondu le 17/11/09:

Gloire à notre Dieu pour ce premier culte et ces locaux qu'Il vous a donnés pour vous rassembler en Son beau et merveilleux nom ! Son nom est un parfum qui se répand !Que ce parfum attire les âmes ! Que Sa bénédiction vous enrichisse !Que tous les moyens vous soient donnés afin que le plus grand nombre vienne à LUI !Soyez puissamment encouragés Samuel et Louise, parce que vous avez obéi et trouvé les forces en Sa Parole pour aller de l'avant malgré les épreuves ! Vous avez cru Celui qui vous a dit de ne pas vous étonner de la fournaise dans laquelle vous étiez (épitre de Pierre).. aussi le poids de Sa gloire va s'appesantir sur votre ministère, et une grande moisson sera engrangée pour Sa joie et Sa seule gloire. Cachée en LUI, dans Son amour, je vous aime et vous bénis tous.

Maman Suzanne.

http://lysdesvallees.onlc.fr/

*******************************************************************

Vincent GUILLEMOTEAU, de France, a répondu le 17/11/09:

Alléluia ! On aimerait bien que cela nous arrive aussi ici mon frère !

Soyez bénis.
Vincent

http://www.partage28.com/

******************************************************************


Mme Jeanine CROS, de France, a répondu le 17/11/2009:


Merci Samuel, pour les bonnes nouvelles du 1er culte de la nouvelle église ! . Je me réjouis, avec vous, de l'action de notre grand Roi, et Maître !Que le Seigneur fasse briller Sa lumière vivifiante, sur toute âme qui s'approche de lui, et de ceux qui le servent avec fidélité. Que notre visage brille, comme celui de Moïse descendant du Mont Sinaï, et après sa rencontre avec Dieu, afin que le monde voit que Dieu est Celui qui est ! Que le Seigneur nous pardonne, lorsque nous ne reflétons pas sa gloire, sa bonté, sa miséricorde !.


Bien fraternellement.


Jeanine.

lundi 9 novembre 2009

Pensée chrétienne: "Avec toi, nous avons de la saveur à donner à ce monde"



Voici une pensée chrétienne que Dieu me met à cœur pour mes amis du Net :



« Avec toi, nous avons de la saveur à donner à ce monde »


« … Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes…» (Matthieu 5 :13).




Adressez cette prière à Celui qui donne la bonne saveur et est la lumière :


Seigneur Jésus-Christ, c’est toi qui nous donne la bonne saveur pour que ceux qui sont autour de nous aient envie d’être comme nous sommes en toi, de te connaître comme nous de connaissons, d’entrer dans le secret de ton intimité comme nous connaissons la joie de vivre en communion avec toi. Avec toi, nous avons de la saveur à donner à ce monde. Mais tu veux que nous continuions à garder ta saveur de vie et à la servir à notre entourage chaque jour. Et c’est pour cela que tu nous as averti en disant ceci : « … Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes…» (Matthieu 5 :13). Nous serons bien malheureux de perdre ta saveur qui est un bien de valeur éternelle, un des éléments de notre nouvelle identité en toi. Comme tu l’as dit, si nous la perdons, nous ne servons plus à rien. Nous ne serons que des religieux qui font des prières du Diable lui qui ne peut se convertir de part son identité de Diable. Si nous n’avons plus ta saveur, c’est qu’en réalité nous avons perdu notre identité en toi pour reprendre notre vielle nature de fils et de fille du Diable car seul le Diable est incapable de produire la bonne saveur. Si rien en nous ne démontre que nous sommes mieux que le Diable et ceux qui lui appartiennent, c’est que nous avons déjà rejoint son camp et sommes ses disciples et non les disciples de Jésus-Christ dont les valeurs ne se retrouvent plus en nous. Nous ne sommes plus bon qu’à être jeté au dehors et foulé aux pieds si nous ressemblons au sel qui a perdu sa saveur. Quelle honte de voir que des églises qui portent ton nom, Seigneur Jésus-Christ, ressemble quelque fois à des repères du Diable, qu’à une manifestation visible de ta sainte présence. Là où tu es présent, Seigneur Jésus-Christ ton identité est visible là par le fruit que produit ton Saint-Esprit dans la vie des hommes et des femmes qui ont réellement été en contact avec toi. Là où le Saint-esprit est opérationnel, des vies sont transformées en ton image Seigneur Jésus-Christ. Mais là où les gens ressemblent beaucoup plus à des démons incarnés, incapable de se repentir de leurs mauvaises actions, ils seront aussi incapables de produire ta saveur quel que soit le beau nom de baptême ils portent. Leur vraie identité ne prend pas sa source en toi mais auprès de celui à qui ils ressemblent et dont ils produisent les fruits, le Diable le père géniteur de ces fruits, qui sont le contraire des fruits produits par ton Saint-Esprit Seigneur Jésus-Christ. Quelle tristesse, Seigneur Jésus-Christ, de constater que des d’églises qui portent ton beau nom son en réalité en déportation à Babylone parce qu’elles ont manqué à leur mission ; parce qu’elles ne reflètent plus ton identité ; parce qu’elles n’accomplissent plus le mandat que tu leur confié dans ce monde. Elles sont piétinées par le monde qui se rit bien d’elle puisqu’elles sont sans saveur et ta lumière en elle est vacillante si même elle n’est pas déjà éteinte. Seigneur Jésus-Christ, pardonne-nous car à cause de notre manque de vivre dans ta saveur, ton beau nom est bafouillé dans ce monde au lieu d’être respecté voir même vénéré. Beaucoup d’entre nous, avons oublié qu’être chrétien, n’est pas seulement venir s’assoire sur les bancs ou les chaises dans l’église ou dans le temple, mais bien plus, c’est être ton disciple, celui qui obéit en tout à son Maître et qui suis l’exemple de son Maître. Beaucoup d’entre nous, avons oublié qu’être serviteur de Dieu, n’est pas seulement se tenir derrière la chaire de l’église ou du temple pour prêcher ta Parole aux autres, mais bien plus, c’est d’incarner soi-même dans sa vie quotidienne, les vérités que nous prêchons aux autres de manière à pouvoir leur dire sans se tromper comme l’apôtre Paul l’a dit aux chrétiens de Corinthe : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1Corinthiens 11 :1) au lieu de leur dire comme ce fameux serviteur de Dieu dont le nom est inconnu : « Faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais ». Seigneur Jésus-Christ pardonne nous de n’avoir pas été des chrétiens qui vivent ta Parole de Vie pour donner de la saveur au monde et donner ainsi aux gens l’envie de se convertir à toi pour t’accepter comme leur Sauveur et Seigneur et non d’être des adhérant à un club d’associés au mal et où les gens sont ennemis du bien. Pardonne à ton Eglise, Seigneur Jésus-Christ, toute les fois qu’elle s’est laissé corrompre et refuser d’être la colonne et l’appui de la vérité et même lorsqu’elle a honte de paraître à la lumière de la vérité parce qu’elle a peur que ses œuvres soient mis à découvert et qu’elle soit confuse d’être connue telle qu’elle est. D’être loin de ce qu’elle devrait être et de faire taire de force toutes les voix prophétiques qui se lèvent en son sein pour l’interpeller et essayer de la ramener dans la voix droite. Pardonne-nous Seigneur Jésus-Christ, d’avoir dévié en tant que leader, de la mission que tu as confié à ton Eglise dans ce monde d’être une force d’amour intense qui se vie à l’intérieur de l’Eglise et qui ne peut que déborder vers l’extérieur et capable d’amener les gens autour de nous à dire sans se tromper : « Ils sont vraiment des chrétiens car ils vivent comme a vécu leur Maître Jésus-Christ qu’ils prêchent ». Merci pour ton pardon et pour ta saveur qui reprend vie en nous. Béni soit à jamais ton merveilleux nom. Amen ! » .


Ton ami et frère en Christ,

Pasteur Samuel SANOU

http://repereactions.over-blog.com/



Pour répondre à la pensée voici notre Email : samuelouise@yahoo.fr Voir les autres pensées : Archives sur les pensées chrétiennes ou en ouvrant l'un des liens de nos partenaires: Un tour au Burkina Faso sur partage28.com ; Pensées de la semaine sur cijevangile.net

******************************************************************
Mme Jeanine CROS, de France, a répondu le 10/11/09:

Merci Samuel pour la prière de cette semaine à laquelle je m'associe.

Que le Seigneur pardonne tous les égarements pouvant ternir son grand nom.
Lorsque Ez. et tant d'autres ont rencontré la gloire de Dieu, la noirceur du péché leur est devenu insupportable ;
Qu'il en soit de même pour chaque enfant de Dieu, qui par Sa grâce, le sert avec intégrité, et peut ainsi être sel de la terre, au milieu de cette génération perverse.

Merci au Seigneur Jésus d'avoir vaincu le malin, et de nous accueillir chaque jour, avec amour et compassion ! .
Qu'il vous bénisse, vous encourage dans ce premier culte dimanche.
Bien fraternellement en Christ.
Jeanine.


******************************************************************
Pasteur Jean-Marc AUSSET, de France, a répondu le 9/11/09:

Mon cher Samuel,

quelle joie de pouvoir participer à distance, aussi modestement soit-il, à l'édification de cette nouvelle Eglise .. J'ai, comme toi, connu ce pouvoir d'attraction de la croix de Christ qui suscite cet impérieux désir d'annoncer l'Evangile libérateur . C'est pourquoi , je suis de tout coeur avec vous , avec votre famille et avec ceux qui constituent les prémisses d'une Eglise que le Seigneur lui-même a su faire émerger et qu'Il ne va pas cesser de bénir si elle Lui reste fidèle .
Quelle belle image que celle du sel, si riche de sens.
Le sel protège de la corruption et en même temps, il donne du goût aux aliments .
Les enfants de Dieu ont aussi cette double fonction :
- par leur attachement à la loi de Dieu qui est sainte et parfaite, ils contribuent , en la mettant en pratique et en se démarquant du mal , à le tenir éloigner et à freiner sa propagation et sa contamination. Les chrétiens sont donc des agents d'anti-corruption !
Certes, appliquer la loi morale telle que définie dans les dix commandements et résumée dans les deux commandements "tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée" et, "tu aimeras ton prochain comme toi-même", n'est pas chose facile dans un monde pétri d'égoïsme et de recherche de plaisir, mais c'est le prix à payer pour être le sel de la terre.
Il s'agit donc d'un combat quotidien contre notre propre vieille nature et contre les puissances de l'Adversaire, c'est-à-dire du prince du Mal.
Etre le sel de la terre, c'est aussi donner de la saveur à nos vies et permettre à nos proches d'y goûter et d'en avoir envie.
Cette saveur, c'est celle de notre amour, de notre tendresse, de notre droiture, de notre sens de la justice, de notre patience et de tant d'autres belles choses encore que le Seigneur Jésus-Christ a su si bien incarné.
Qu'Il vous garde, vous encourage et vous bénisse, telle est ma prière que je fais monter au Père en son nom.
Reçois toute mon affection fraternelle à partager largement avec chacun.
Jean-Marc